Avez-vous un projet de voyage sur les États-Unis pour les vacances ? Si oui, c’est bien pensé. Les États-Unis sont un pays où les loisirs occupent une place importante. Le pays de l’oncle Sam  vous invite à faire du tourisme  sur ses terres, à vous prélasser sur les plages de Miami, à explorer les grands paysages… Toutefois, pour accéder au pays, vous devez avoir une autorisation ; ce peut être un visa ou l’ESTA. Cet article vous dit comment entrer aux USA pour faire du tourisme.

L’ESTA, le sésame pour entrer facilement aux USA

Si vous souhaitez fouler le sol étasunien pour passer de bons moments de vacances, il est indispensable que vous preniez quelques dispositions nécessaires. Selon votre pays de provenance, vous n’aurez besoin que d’un passeport valide et de l’ESTA (Electronic System for Travel Authorization). C’est une autorisation légale qui donne droit à un séjour de 90 jours. Cela est délivré aux personnes qui effectuent des voyages de tourisme, d’affaires ou de transit.

L’ESTA est une autorisation accordée aux ressortissants des pays participants au programme d’exemption de visa américain. Si vous êtes ressortissant dans l’un de ces pays bénéficiant de ce programme, vous serez amenés à vous rendre sur les plateformes de préparation de voyage. En la matière, vous pouvez remplir le formulaire ESTA sur formulaire-esta.online/ . Une fois l’ESTA, cela a une validité de 24 mois. L’ESTA ne peut pas vous servir à travailler, ni pour étudier aux États-Unis.

Demande d’ESTA : les informations et pièces à fournir

La demande de l’ESTA s’effectue à 100 % en ligne. Vous allez communiquer les informations sur vos documents de voyage : passeport, date de départ et retour, adresse de logement, assurance voyage, source de revenu… Aussi, vous aurez à répondre à des questions cognitives fermées qui ont pour but de déterminer si vous êtes hostile aux valeurs américaines ou non. En outre, vous allez devoir compléter votre dossier par un billet d’avion ou un billet de croisière aller-retour. Cela sert de justificatif pour votre sortie des USA à la fin du séjour. À  cet effet, les touristes ont droit à un séjour de 90 jours au maximum sans aucun moyen de prolongement possible, une fois sur place.

Le visa, l’alternative de l’ESTA

Le refus de l’ESTA arrive très rarement. Au cas où cette situation se présente, vous pouvez vous rapprocher d’une ambassade ou d’un consulat des USA. Ainsi, vous vous renseignez sur les motifs du refus afin de compléter votre dossier éventuellement. Toutefois, il vous reste l’option Demande de visa, toujours auprès des services consulaires de l’ambassade des États-Unis.